Les suppléments vitaminiques

Par Julie DesGroseilliers

Les suppléments vitaminiques

Cette semaine, dans sa capsule NUTRI-EXPRESS, la nutritionniste Julie DesGroseilliers nous parle des suppléments vitaminiques. À qui s’adressent-ils? Et, à quelle dose doit-on les consommer?

D’entrée de jeu, sachez que les suppléments vitaminiques ne sont pas essentiels à une bonne santé. Si vous comblez vos besoins nutritionnels via une alimentation équilibrée, et que vous ne souffrez d’aucun problème de santé, alors nul besoin de vous tourner vers les suppléments. Par contre, voici trois exceptions émises par Santé Canada :
1. Les nourrissons allaités au sein devraient prendre chaque jour un supplément de 400 UI de vitamine D, dès la naissance jusqu’à l’âge d’un an, afin d’éviter le rachitisme.
2. Les personnes âgées de 50 ans et plus devraient aussi prendre un supplément quotidien de 400 UI de vitamine D. La raison étant que les besoins en vitamine D augmentent après l’âge de 50 ans et, qu’il est difficile de combler ses besoins uniquement par l’alimentation. Au-delà de son rôle au niveau de la santé osseuse, la vitamine D pourrait, selon plusieurs études récentes, jouer un rôle dans la prévention de certains types de cancers, de la sclérose en plaque, de l’arthrite rhumatoïde et du diabète de type 1.
3. Les femmes en âge de procréer devraient prendre quotidiennement un supplément de 0,4 mg d’acide folique trois mois avant la conception et poursuivre pendant les trois premiers mois de la grossesse afin de réduire le risque d’anomalies du tube neural chez le fœtus.

Envie de débuter votre journée avec un breuvage nutritif et énergisant? Je vous invite à essayer mon Smoothie vert aux épinards et aux trois fruits.


Articles similaires

    Aucun article trouvé.