Végétarien à temps partiel, ça vous tente ?

Par Julie DesGroseilliers

Végétarien à temps partiel, ça vous tente ?

À la fin du mois de mars, avait lieu la 20ième édition de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert. Un salon où les passionnés de l’alimentation, de la santé et de l’écologie se donnent rendez-vous. Je suis toujours étonnée, et en même temps ravie, de voir à quel point les gens s’intéressent à la nutrition. Cette année, beaucoup de produits et de questions en lien avec le végétarisme… ce qui m’a inspiré le blogue de ce mois-ci!

Quelques notions de base sur les divers types de végétarisme

Commençons par le terme ovo-lacto-végétarisme qui représente la forme la plus flexible, en permettant la consommation de certains produits animaux, comme les œufs et les produits laitiers. Le lacto-végétarisme permet les produits laitiers comme seule source animale alors que le ovo-végétarisme inclut les œufs, mais pas la viande ni les produits laitiers. Le végétalisme, qui gagne de plus en plus en popularité, est plus restrictif et exclut tous les produits d’origine animale, incluant le miel parce qu’il est fabriqué par les abeilles. Enfin, le véganisme représente la forme la plus « sévère » du végétarisme en bannissant tous les produits animaux mais également leurs dérivés comme le cuir, la laine et les produits de beauté testés sur des animaux.

Nul besoin d’être végétarien pour être en santé mais

Même s’il n’est pas nécessaire d’être végétarien pour être en santé, le fait de réduire votre consommation de viande et d’inclure à votre menu plus de végétaux comporte plusieurs avantages pour votre santé mais aussi, pour l’environnement et votre portefeuille. Riches en fruits et légumes, en grains entiers, en légumineuses, en noix et en graines, les diètes végétariennes sont, entre autres, reconnues pour leur richesse en fibres et en composés phytochimiques dont les antioxydants. Il est donc facile de comprendre pourquoi de nombreuses études scientifiques ont démontré que les végétariens courent moins de chance de souffrir d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer, et sont généralement plus minces, que les personnes non végétariennes. Alors, ça vous tente d’être végétarien à temps partiel?

On remplace la viande par quoi?

Une à deux fois par semaine, je vous invite à cuisiner un repas végétarien comme un chili sans viande, une soupe-repas aux lentilles ou un sauté à l’asiatique avec du tofu. Et quand vous y aurez pris goût, faites-en une habitude plusieurs fois par semaine. Votre santé vous dira « merci »! De nombreux aliments contiennent des protéines végétales comme les légumineuses, le soya (ex. tofu, edamames, flocons de soya, boisson de soya), les noix et les graines (ex. graines de citrouille, de chanvre et de chia), la protéine végétale texturée (PVT), etc.

Recettes végétariennes à essayer :

Soupe aux carottes et lentilles

Rouleaux de printemps, sauce légère à l’arachide (avec crevettes)

Chili aux deux haricots à la mijoteuse

À découvrir : le tempeh!

Il s’agit d’un produit fait à base de fèves de soya fermenté, qui se vend nature, aromatisé (ex. aux algues, fumé à l’oignon) et parfois combiné à des céréales (ex. quinoa et sésame). On le retrouve frais mais le plus souvent, il est disponible dans la section des produits surgelés. Passepartout, le tempeh gagne à être bien assaisonné ou mariné, et peut être émietté, haché, sauté, cuit au four, incorporé dans une sauce ou un plat mijoté, mis dans un sandwich ou sur une salade.

 


Articles similaires

    Aucun article trouvé.